L’été à Paris: chaleur et bonne humeur

Un coup d’oeil sur la page Facebook de la Bibliothèque Couronnes m’a fait enfiler mes sandales en vitesse pour ne rien rater du concert « Carte Blanche » de Milk, Coffee and Sugar. Plus de deux heures de hip-hop tantôt lyrique, tantôt hargneux, valaient bien le déplacement!

L’été à Paris, la chaleur s’enlise sous les toits en zinc. On étouffe dans les chambres de bonne, mais les touristes aux terrasses des cafés ne s’en laissent pas conter. Heureusement, c’est aussi le temps des fontaines et des après-midis qui s’éternisent sur les pelouses.

Cette année, le Parc de la Vilette s’est fendu d’un programme à vous passer l’envie de partir en vacances: cinéma en plein air, concerts gratuits, cours de tango, ateliers de cuisine (payants)…De l’Italie à l’Argentine en passant par le Viêt-nam et l’Inde, les artistes du monde entier débarquent à la porte de Pantin.

Parc de la Vilette, Paris.

Parc de la Vilette, Paris.

Le groupe « Milk, Coffee and Sugar » était hier soir à l’honneur à la Prairie du Cercle sud. Les rappeurs au verbe délié étaient venus accompagnés de nombreux autres artistes qui se sont relayés tout au long de la soirée pour des sessions de freestyle et des morceaux collaboratifs inédits, tous plus bourrés d’énergie les uns que les autres.

La chaleur n’a pas empêché la foule de sautiller; même les petits perchés sur les épaules de leurs parents battaient le rythme, bras levé! Comme dit @clemence_martz, c’est ça #milkcoffeesugar!

J’avoue sans rougir que certains textes d’Edgar Sekloka m’ont irradiée de la tête aux pieds au point de ne plus sentir que les mots me traverser le corps. Gaël Faye, dont j’avais d’abord découvert l’album solo Pili pili sur un croissant au beurre, n’est pas non plus étranger à l’émotion que j’ai éprouvée tout au long du concert. Récit saccadé de révolte et de douceur, sa poésie ne fait pas qu’effleurer, elle fait mouche.

Guitare rouge en bandoulière, l’inclassable Mélissa Laveaux était aussi au rendez-vous pour un trio jazzy à souhait. Inclassable, dis-je, et inoubliable grâce à une voix ambrée qui donne l’impression de planer au milieu des nuages.

L’autre rencontre magnifique, longuement ovationnée par le public, fut celle de « Milk, coffee and sugar » et des vocalistes de Ommm. Je vous laisse savourer par vous-même sur cette interprétation de What a wonderful world (un titre de Bob Thiele et George David Weiss, mis en vidéo par Gregory Pierre):

Malgré l’absence de Féfé (@fefeoff), le public du grand Paris et du petit Paname est reparti enchanté après plus de deux heures à vibrer à l’unisson. Rien de tel qu’une rame de métro gorgée de bonne humeur pour conclure cette belle soirée d’été à Paris…

A quand la prochaine « Carte Blanche »? En attendant, « on danse le calypso » 😉


Crédits photo: AttributionNoncommercialNo Derivative Works Nacho Rascon

Quelque chose à partager?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s